Barbara Kadji, fondatrice de Merci Mercredi. Elle crée des newsletters sur le thème de l'écologie pour sensibiliser les enfants au vivant et à la nature. Un beau projet pour apprendre en famille avec nos mains et nos sens.

Que cultivez-vous ?

Je suis créatrice de projets éditoriaux joyeux et à vocation écologique.

Pourquoi Merci Mercredi ?

Merci Mercredi c’est pour recevoir les activités à faire ensemble avec les enfants, pour s’amuser et parler d’écologie ensemble.

Quelles sont les différentes activités proposées ?

Merci Mercredi propose des activités pour protéger la biodiversité, pour cultiver la créativité, pour se connecter à la nature et pour apprendre à jardiner. Donc l’idée c’est vraiment d’inspirer les enfants, de partager de bons moments et d’agir pour la planète.

Vous axez aussi les activités autour du vivant et de la nature ?

Oui, c’est même la mission de Merci Mercredi de faire comprendre et aimer la nature aux enfants pour leur donner envie de toujours protéger le vivant.

Comment sensibiliser les enfants à l’écologie ?

Pour Merci Mercredi, on est persuadés que pour intéresser les enfants à l’écologie ou à n’importe quel sujet, c’est par le jeu et la créativité. Donc toutes nos activités, elles sont très créatives, elles sont ludiques et on essaie qu’elles soient belles pour l’esthétique. Elle compte beaucoup pour nous, parce qu’on pense que par le beau aussi on intéresse. Et aussi d’impliquer les enfants par des expériences et qu’ils soient vraiment concernés.

Comment êtes-vous arrivée à ce concept ?

Je suis arrivée au concept de Merci Mercredi après un premier projet qui s’appelait Idécologie et qui proposait chaque semaine des idées chouettes pour la planète, pour s’initier notamment au zéro-déchet. Après je suis devenue maman, et j’avais envie de faire des activités avec ma fille qui soient créatives pour passer un bon moment ensemble, mais aussi qui véhiculent les valeurs qu’on prônait à la maison. Et je ne trouvais pas ce type d’activité et donc du coup, j’ai décidé de le créer.

Vos clients sont des parents déjà sensibilisés ?

Oui, on a beaucoup de parents déjà sensibilisés aux questions écologiques et c’est pour ça qu’ils se sont inscrits à Merci Mercredi parce que ça répond et ça fait écho aux valeurs qu’ils veulent véhiculer chez eux. Mais Merci Mercredi a aussi l’ambition de parler à tous et à toutes et justement à travers un ton qui est joyeux, drôle. Une esthétique qui est très travaillée : on travaille avec des artistes chaque mois et il y a Magali aussi qui fait des illustrations. On met beaucoup d’attention à la forme pour justement parler à tout le monde et pour intéresser à ces questions de façon drôle, belle et sympa.

Il y a quoi dans vos e-mails du mercredi et dans vos boxs ?

Merci Mercredi, on le reçoit par e-mail chaque mercredi et aussi par La Poste chaque mois. Donc le mercredi, on va recevoir des petits ateliers guidés. Ça peut être des expériences sonores, par exemple un jeu pour découvrir le chant des oiseaux, pour arriver à les reconnaître. Ça va être des expériences en nature pour découvrir les herbes sauvages ou la cueillette sauvage avec les orties, savoir les reconnaître, les bienfaits. Ça va être des recettes vegan et/ou saines pour faire des goûters à la maison avec des recettes illustrées. Ça va être aussi de la fabrication de costumes. Par exemple, de costume de hérisson avec du carton pour apprendre à recycler de façon créative. Mais aussi pour parler de la biodiversité et la protection, là en l’occurrence des hérissons, qui sont des alliés du potager et savoir comment les protéger en fabriquant par exemple un abri à hérisson. Après dans les activités qu’on reçoit par La Poste chaque mois, ça peut prendre différentes formes qui peuvent-être des jeux de sociétés, des jeux de cartes, un carnet d’activités. Par exemple, on a fait un carnet d’activités autour de la baleine qui s’appelait “Super Baleine” pour parler du rôle de la baleine dans la lutte contre le réchauffement climatique. On a revisité le jeu de l’oie pour parler des bonnes pratiques avec l’eau pour la conserver au maximum et ne pas la gâcher. On a fait un herbier urbain pour parler de la nature même en ville et des herbes sauvages que l’on peut rencontrer en ville. Cela peut prendre différentes formes. 

Portrait de Barbara Kadji, fondatrice de Merci Mercredi

Il faut être équipé à la maison pour faire vos ateliers ?

Pas du tout ! Merci Mercredi fait en sorte qu’on s’amuse avec ce qu’on a à la maison, pour justement ne pas acheter, pour vivre minimaliste, pour ne pas avoir besoin de quoique ce soit. Alors bien sûr on va avoir besoin de quelques tubes de colle, ciseaux et après l’idée c’est de recycler, donc de garder chaque morceau de carton à la maison. Ou même on propose des activités en réutilisant les enveloppes que l’on envoie. Donc non, normalement on a besoin de rien de précis et surtout de ne rien acheter de particulier pour faire Merci Mercredi.

Il faut porter un tablier pour faire vos activités ?

Oui, pourquoi pas ! Ce n’est pas obligatoire. Mais comme on fait beaucoup de choses créatives, on a tendance avec la peinture, etc. donc pour les enfants c’est bien. Et si en plus il est 100% lin et 100% local alors là, ça serait parfait !

Ce sont les enfants qui éduquent les parents à ces sujets ?

C’est bien l’ambition de Merci Mercredi. Pour parler des questions écologiques aux adultes, parfois c’est compliqué parce qu’il y a beaucoup de freins et notamment de par l’éducation ou juste des convictions profondes qui sont dures à changer. En revanche avec les enfants, vu qu’ils sont émerveillés par la nature et qui, d’instinct ont un rapport beaucoup plus proche à la nature, ils vont être beaucoup plus sensibles aux questions écologiques. Et après ce sont eux, en effet, qui vont parler de ces sujets à la maison, à leurs parents et c’est eux qui vont peut-être les convaincre de changer d’avis.

Un lieu à nous faire découvrir ?

Oui, Merci Mercredi s’est installé récemment sur un tiers-lieu qui s’appelle POP à Arles (13), dans le Sud de la France. C’est un lieu tout nouveau qui propose une plateforme ouverte au public utile, avec des artisans locaux : une céramiste, un ferronnier, des ébénistes. On a aussi un centre de tri sélectif. L’idée c’est vraiment de créer une économie circulaire locale, avec des acteurs locaux et des artisans. C’est vraiment un lieu à découvrir. Il y a aussi des expositions, des événements donc je recommande ce lieu si vous venez vers Arles.

Une personne ou un collectif pour notre prochaine interview ?

Magali de Atelier Etcetera, qui est la graphiste de Merci Mercredi, et qui met à profit son expertise et son talent pour des causes qui lui tiennent à cœur, et notamment pour l’écologie.

Vous pouvez visionner l’interview de Barbara
sur notre chaîne Youtube ou notre chaîne IGTV.

Découvrez toutes nos rencontres.

Cultiver le lien en retrouvant Merci Mercredi sur

mercimercredi.net ou sur Instagram @hellomercimercredi