Rencontre avec Benjamin Gauffre, co-fondateur de la brasserie artisanale Petite Couronne située dans les Hauts de Seine.

Que cultivez-vous ?

Je cultive de la bière dans des cuves avec du houblon. On est fabricants, artisans, brasseurs.

D’où vient le nom de votre bière ?

Petite Couronne, ça veut dire les trois départements qui sont autour de Paris. On est dans les Hauts de Seine et j’habite dans le 93 bébé ! Je suis un produit de la Petite Couronne.

Image : @bierepetitecouronne

C’est quoi les drèches et qu'en faites-vous ?

Les drèches sont le déchet du brassage. Quand on fabrique de la bière, on utilise de l’eau chaude et du malt d’orge. À la fin, on retire ces drèches une fois qu’il n’y a plus de sucre dans la céréale. On jette ces drèches, soit pour en faire de l’engrais, soit pour le donner à des cochons.

Un brasseur est-il toujours proche des paysans ?

Je connais très bien mes fournisseurs de houblon, c’est une petite ferme en Angleterre. C’est un métier où on est proches des céréaliers et proches des producteurs de houblon.

Et si on produisait plus de houblon ?

Ça serait une très bonne idée, il n’y en a pas assez. Il y en a en Alsace un petit peu et dans les Hauts de France. Compte tenu de la demande en bières artisanales, il faudrait qu’il y en ait plus.

Image : @bierepetitecouronne

Conversion : un hectolitre c’est combien de verres ?

Un hectolitre, c’est 100 litres. Si c’est des verres de 25cl, ça fait 400 verres !

Dans quel type de verre et comment servir votre bière ?

J’aime bien les verres hauts car on peut avoir de la mousse. Comme ça, elle se refroidit moins vite !

Après le déconfinement, on pourra visiter votre brasserie ?

Bien sûr, vous serez les bienvenu.e.s dans ma brasserie. J’espère qu’on fera plein de fêtes cet été si on peut, et des barbecues ! Et boire plein de bières parce que là, on en peut plus…

Une céréale autre que l’orge et le houblon ?

J’utilise de l’avoine et du blé pour des I.P.A ou des New England I.P.A.

Un objet de votre quotidien ?

La balance. On pèse tout. On peut peser l’orge et le houblon.

Un lieu à nous faire découvrir ?

J’aimerais bien vous faire découvrir Vive les Groues, une friche industrielle où on va ouvrir notre bar cet été, on espère que ça sera vraiment cool. Ça sera un espace pour boire, faire la fête et se divertir le plus rapidement possible.

Et pour cultiver le lien, une personne ou un collectif à nous conseiller pour une prochaine interview ?

Justement, Vive les Groues avec le collectif Yes We Camp qui réhabilite des friches industrielles et en font des lieux 
qui intègrent beaucoup de permaculture et de recyclage. C’est une super association qui fait vivre les bâtiments dans les Hauts de Seine et sur Paris.
Ce sont vraiment des chouettes types !

Quelle question avons-nous oublié de vous poser ?

Quand est-ce qu’on arrête tout ça ? Quand est-ce qu’on arrête le confinement ? J’espère le plus rapidement possible !

Vous pouvez visionner l’interview de Benjamin Gauffre
sur notre chaine Youtube ou notre chaine IGTV

Cultiver le lien en retrouvant la brasserie Petite Couronne sur leur Facebook : @bierepetitecouronne ou leur Instagram : @bierepetitecouronne