PAïSAN est allé à la rencontre de Kévin Ballet, Coupelard. Il fait revivre le vieux métier de rémouleur ambulant dans les rues de Nancy. Tranchant et durable !

Que cultivez-vous ?

Je cultive le fait de faire renaître le vieux métier de rémouleur qui permet aux particuliers comme au professionnels d’avoir des outils tranchants et toujours entretenus.

Quelle est l’origine du nom Coupelard ?

Le nom Coupelard vient de l’un des nombreux synonymes de couteaux.

PAïSAN rencontre Coupelard

Les ciseaux de l’Opéra de Lorraine ?

Oui, j’ai affûté les ciseaux des couturières de l’Opéra de Lorraine qui créent l’ensemble des costumes, c’était intéressant de voir l’envers du décor.

Démorfilage, polissage, quels sont les gestes ?

Il y a différents gestes à adopter pour bien affûter un tranchant. En fonction de l’état de la lame, il y a d’abord un dégrossissage pour redonner une vrai forme à la lame, ensuite on affûte sur une meule à grains très fins jusqu’à obtenir du morfil puis on retire le morfil (démorfilage) sur un cuir ou une meule en feutre avec une pâte abrasive. Et si vraiment nous voulons un tranchant rasoir il est possible de finir par un polissage.

PAïSAN rencontre Coupelard

Quels sont les synonymes de couteaux  ?

Shclass, schnits, surin, coutelas, poignards, tranchelard, couperet, saignoir, ratiche, eustache, canif.

Comment vous trouver ?

On peut me trouver sur différents marchés en Lorraine, on peut aussi me voir devant différents restaurants ou ateliers dans ma camionnette en train de travailler, ou alors via Instagram ou Facebook.

Peut-on vous envoyer un colis d’objets à affûter ?

C’est tout à fait possible. Le mieux est de prendre contact avec moi via les réseaux sociaux.

Votre regard sur PAïSAN ?

PAïSAN a une très bonne approche du monde de demain.

PAïSAN rencontre Coupelard
PAïSAN rencontre Coupelard

Ambulant et itinérant ?

Je suis ambulant par choix pour pouvoir permettre aux professionnels de ne pas se séparer de leurs outils, et d’affûter leurs matériels aux portes de leurs cuisines ou ateliers.

C’est mieux qu’avec son propre fusil ?

L’utilisation du fusil est bien pour un entretien quotidien mais ça n’a rien à voir avec un passage à la meule.

Entretenir c’est durable ?

Bien sûr qu’entretenir c’est durable et ça amène un confort et une qualité de travail irréprochable.

Tout ce qui coupe s’affute ?

Tout ce qui coupe s’affute comme couteaux, ciseaux ménager, ciseaux de couture, ciseaux de coiffure, outils à bois, hache, serpe, coupe ongle, matériel pour le coupe du cuir, mèche à béton, outils de taille de pierre, lame de robot, sécateur, taille haie, tronçonneuse…

PAïSAN rencontre Coupelard

J’ai vu un rémouleur à vélo à Cuba, qui pédale sur place pour faire tourner la roue.

Effectivement il y à différentes machines en fonction de l’imagination de celui qui la met au point, cela montre bien que ce métier de rue est utile.

PAïSAN rencontre Coupelard

Un lieu à nous faire découvrir ?

Nancy et ses super adresses où manger. Je conseille de trouver une bonne boulangerie en retour de soirée et manger un bon pâté Lorrain.

Un lien pour une prochaine interview ?

Liten Lykke qui fabrique des articles en cuir, une matière noble que j’aime beaucoup.

PAïSAN rencontre Coupelard

Cultiver le lien en retrouvant Coupelard
sur Instagram : @coupelard
et sur coupelard.com