Rencontre avec Aubin Crestani qui travaille dans l'association Extramuros. Une association de quartier qui propose des ateliers de pédagogie populaire autour de la menuiserie !

Que cultivez-vous ?

Extramuros, l’association, on est une menuiserie solidaire de quartier. On est basé dans le 20e arrondissement parisien et on construit du mobilier durable en partant de matériaux de réemploi. C’est-à-dire qu’on réutilise des matériaux pour leur redonner une seconde vie et tout ça s’inscrit dans une démarche écologique et d’éducation populaire.

Quels types d'ateliers proposez-vous ?

Notre objectifs premier, c’est de sensibiliser aux questions écologiques et de créer du lien social dans les quartiers donc notre manière de travailler est toujours collective. On s’inscrit dans des territoires et on permet au plus grand nombre d’apprendre le travail du bois par différents types d’ateliers. On va construire du mobilier collectif et collectivement. 

Est-ce qu’il faut avoir des connaissances en menuiserie pour participer à un atelier ?

Alors, pas du tout ! Nos ateliers sont ouverts à toutes et tous sans distinction de niveaux. Donc ceux qui connaissent un peu, ceux qui savent peuvent enseigner, partager leur savoir à ceux qui apprennent. 

Où trouvez-vous votre matière première ?

On trouve notre bois chez les particuliers, sinon dans le secteur du BTP et de l’événementiel qui sont des secteurs qui produisent énormément de déchets bois et donc on est assez bien identifiés parmi ces acteurs-là pour récupérer leurs matériaux et leurs donner une seconde vie.

Vous ne réutilisez que les déchets de bois ?

Donc oui principalement bois massif et dérivés de bois. Mais il nous arrive aussi de récupérer des panneaux de plexiglas. Ils sont très utiles pour certains meubles notamment ceux installés dans l’espace public. Je pense aux boîtes à livres par exemple, qui nécessitent une surface transparente. On récupère du plexi pour ça. 

Le travail du bois ça rapproche les gens ?

Oui oui, c’est bien connu la menuiserie fait appel à des savoir-faire ancestraux qui sont transmis de génération en génération. Et aujourd’hui, on voit encore que c’est un superbe moyen de créer du lien entre les personnes. C’est quelque chose de très pratique, manuel qui est accessible à tout le monde et donc qui est un formidable outil de création de lien social. 

Quel est le meuble que vous avez réalisé dont vous êtes le plus fier ?

Là, tout juste récemment, on a construit un comptoir pour une association du quartier qui s’installe tout juste dans une nouveau local. On a travaillé avec des jeunes du quartier, on leur a construit une belle borne d’accueil avec des lames de parquets en chêne qu’on a réutilisé, qu’on a reconstitué pour faire un très beau plan de travail, donc on est assez fiers.

Portrait de Aubin Crestani pour Extramuros

On a besoin de réintégrer du bois dans les villes ?

Alors oui c’est un matériaux qui est très beau, qui est plutôt écologique et durable. Mais ce qui compte surtout, c’est de réintégrer dans nos pratiques architecturales le réemploi. Aujourd’hui, énormément de matériaux sont mis à la benne et sont incinérés. Si on change de pratiques, on peut se permettre d’accéder à ces mines d’or, pour reconstruire des bâtiments plus durables, donc c’est vraiment une évolution qui est essentielle, aujourd’hui dans nos villes. 

Comment vous aider ou participer à Extramuros ?

N’hésitez pas à pousser la porte de notre atelier. On travaille surtout avec des associations, entreprises et collectivités. Donc on peut répondre à tous vos besoins de mobiliers. Si vous êtes un particulier, vous pouvez de toute façon ou prêter main forte dans tous nos ateliers, dans toutes nos actions. On vous accueille à bras ouverts pour faire du bénévolat.

Un objet de votre quotidien ?

Peut-être l’objet le plus typique de la menuiserie traditionnelle, le rabot ! On a ici un bel exemplaire d’un outil qui sert beaucoup et qui peut faire des miracles.

Un lieu à nous faire découvrir ?

Venez nous voir ! On est au 156 rue de Ménilmontant dans le 20ème. On est un atelier un peu typique vous verrez. Installé en pied d’immeuble dans un quartier très vivant donc n’hésitez pas à passer la porte de l’atelier. 

Et pour cultiver le lien, une personne ou un collectif à nous conseiller pour une prochaine interview ?

Le 20ème arrondissement de Paris, c’est un quartier qui est très riche en artisanat et il se trouve qu’il y a un collectif qui est présent qui s’appelle Les Artisans de Belleville. N’hésitez pas à les rencontrer, c’est constitué de plein de personnes supers qui font de très belles choses. Tous les ans, ils organisent Les Journées de l’Artisanat. C’est donc l’occasion de rencontrer tout un tas de belles personnes, très inspirantes et très talentueuses.

Vous pouvez visionner l’interview de Aubin Crestini
sur notre chaine Youtube ou notre chaîne IGTV

Cultiver le lien en retrouvant Aubin Crestani chez Extramuros à Paris, 20E. Sur leur site : extramuros.org ou sur Instagram : @extramuroslassociation