Rencontre avec Marion Maupetit et Romain, sérigraphes dans une démarche éco-responsable. Ils nous ont proposé de collaborer ensemble pour notre seconde édition : Le Tablier PAïSAN.

Que cultivez-vous ?

Romain : Nous sommes un atelier de sérigraphie donc on cultive un savoir-faire artisanal : la sérigraphie qui est une technique d’impression pour le textile et le papier.

Depuis combien de temps sérigraphiez-vous ?

Marion : Moi je sérigraphie depuis plus de cinq ans.
Romain : Et ça fait trois ans qu’on a créé Atelier Coton et c’est notre activité à temps plein.

Vos gestes au quotidien ?

Marion : Alors nos gestes quotidiens sont nombreux. C’est dessiner, traiter des fichiers, fabriquer des cadres, mélanger des couleurs et bien sûr, imprimer pour des clients et aussi pour des artistes avec qui on collabore.

Quel est le problème avec la sérigraphie ?

Romain : Il n’y a pas vraiment de problème avec la sérigraphie, à part peut-être le nombre de couleurs. On est limité à un certain nombre de couleurs, à savoir 4, 5 sur le textile et 8, 9, 10 sur le papier. Et on a également une contrainte au niveau des matières. Vu qu’on a décidé de ne travailler qu’avec des encres à l’eau sans solvant, on est obligés d’imprimer sur des matières naturelles, le coton et le lin en l’occurrence.

Quelles sont vos solutions ?

Marion : Nos solutions c’est notre œil de professionnel qui consiste à interpréter une image donnée et la rendre sérigraphiable via des petites astuces comme la trame, la superposition, la transparence des couleurs pour imprimer sur tous les supports possibles.

Quels sont les engagements de l'Atelier Coton ?

Romain : Depuis la création d’Atelier Coton, nos valeurs sont bien claires et bien définies. C’est à dire qu’on a vraiment décidé de faire un travail artisanal. Toutes nos impressions sont réalisées à la main, il n’y a aucune machine automatique. Et on se veut le plus éco-responsable possible, avec l’utilisation uniquement d’encres à l’eau sans solvant qui sont fabriquées par la marque Tiflex en France. Et l’utilisation en très grande majorité de supports textiles qui sont certifiés biologiques.

Une difficulté particulière d’impression sur Le Tablier PAïSAN ?

Marion : Le Tablier PAïSAN est en lin, c’est une matière nouvelle pour nous, par rapport au coton sur lequel on est très habitués d’imprimer. Donc il a fallu faire de nombreux tests et essais, mais maintenant on a une qualité optimale sur cette matière.

Vous portez un tablier pour travailler ?

Romain : Bien sûr, on porte un tablier tous les jours. Parce que la sérigraphie, c’est une activité qui tâche. Donc, on a hâte de recevoir notre beau tablier PAïSAN pour travailler avec style.

Votre regard sur le projet PAïSAN ?

Marion : On était assez bluffés en découvrant PAïSAN, des points communs, des valeurs communes avec Atelier Coton. Donc c’est nous qui avons décidé de contacter PAïSAN, parce qu’on trouvait qu’autant sur les valeurs mais aussi sur l’inscription dans l’air du temps, la modernité de la démarche, on avait tout intérêt de travailler ensemble.

Portrait de Marion et Romain

L’Atelier Coton devient l’Atelier Lin ?

Romain : Alors c’est pas à l’ordre du jour pour l’instant ! Par contre, on est vraiment très contents de découvrir, entre guillemets, cette nouvelle matière, en tout cas au niveau des impressions qui nous laisse entrevoir plein de possibilités, plein de nouvelles idées, plein de projets à l’avenir.

Ça fait quoi de sérigraphier son propre prénom ?

Marion : On est très flattés bien sûr ! On trouve l’idée super de valoriser tous les faiseurs, les acteurs de ce projet qui figurent sur le produit fini. On trouve cette idée formidable et on espère que ça durera et que ça continuera sur plein d’autres produits et supports.

L’objet de votre quotidien ?

Marion : Une raclette à sérigraphie !
Romain : Mon téléphone !

Un lieu à nous faire découvrir ?

Romain : En ce moment on est en plein travaux d’agrandissement de l’atelier. Donc on a hâte de vous faire découvrir notre nouvel atelier, de vous y accueillir pour vous faire découvrir tous les artistes avec lesquels on collabore. Et pour certains d’entre vous, pour participer à nos ateliers d’initiation et découvrir vraiment ce qu’est la sérigraphie.

Une personne ou un collectif pour une prochaine interview ?

Marion : On pourrait vous parler de plein de personnes. Mais là comme ça, ça peut être Éric et Bénédicte du Musée des Tissus de Lyon, avec qui on a la chance de travailler et collaborer régulièrement. Le Musée des Tissus, c’est un lieu génial, qui a un patrimoine textile énorme, du conseil, du savoir-faire et plein de choses à découvrir.

Vous pouvez visionner l’interview de Marion et Romain
sur notre chaîne Youtube ou notre chaîne IGTV

Découvrez toutes nos rencontres.

Cultiver le lien en retrouvant l'Atelier Coton sur Instagram : @ateliercoton_serigraphie ou sur leur site : ateliercoton.com