Les petits PAïSAN cultivent le lien et vont à la rencontre de leurs clients. Karine, céramiste et Cyrille, artiste peintre, ne partagent pas seulement leur vie, ils partagent aussi leur atelier. Interview partage.

Que cultivez-vous ensemble ?

Cyrille : L’amour
Karine : l’humour

Vous partagez votre vie et votre atelier. Partager c’est mettre en commun ou créer une ligne de partage ?

C : Une ligne de partage mais il y aussi de la communauté. On se donne des idées, on se critique l’un l’autre.
K : On apporte un regard vrai, sans détour sur le travail de l’autre.
C : ça va plus vite, on va directement au but. « Ça c’est mauvais, ça c’est bien… »

Rencontre avec Cyrille et Karine Dupont Borgnet

Karine est-ce que tu prends un peu d’encre de chine ou de fer oxydé dans l’atelier de Cyrille ?

K : Non, parce qu’avec la cuisson je n’ai pas la liberté technique de travailler avec ces matières. Mais en revanche on a fait des essais avec Cyrille pour qu’il nous fasse des arbres sur quelques pièces et cela a bien marché.

Cyrille, est-ce que tu pourrais prendre un peu de terre de Karine ?

C : Non, cela ne marche pas avec la terre. J’ai essayé, que ce soit la terre ou la porcelaine, cela ne marche pas sur la toile. Mais il faut peut-être que je trouve une solution pour que cela tienne.

Vous partagez le travail de vos mains. Est-ce qu’il y a un geste commun dans vos processus de création ?

C : Le lettrage.

Rencontre avec Cyrille et Karine Dupont Borgnet

Partagerez-vous aussi une exposition à venir ?

K : Comme nous réaménageons actuellement l’atelier, nous prévoyons de faire quelque chose ici fin septembre.

Après une vie à Paris, vous vous êtes installés à Bordeaux depuis 5 ans. Vous n’avez jamais été partagés sur cette idée ?

K : Pas du tout. Je crois que la maison est venue nous chercher.

J’aime bien vous imaginer à vélo tous les deux, dans les rues de Bordeaux, entre votre chez vous et votre atelier.

C : On fait cela à peu près tous les jours.

Rencontre avec Cyrille et Karine Dupont Borgnet
Rencontre avec Cyrille et Karine Dupont Borgnet

On sent une énergie incroyable ici. C’est la fusion des matières ?

K : Tu sens l’énergie du travail. C’est un lieu qui vit.
C : Une énergie positive qui nous pousse à venir. On passe des journées entières sans jamais rechigner à venir.

Vous partagez aussi le travail des matières. Lesquelles ?

K : Je travaille principalement sur la porcelaine. Et je fais les pigments avec de la barbotine, de la porcelaine liquide.
C : Je travaille avec le mortier, les oxydations de fer et de cuivre, de la chaux, un peu d’acrylique, de l’encre de chine et quelques pigments.

Rencontre avec Cyrille et Karine Dupont Borgnet

Partagez-vous une couleur ?

C : On ne partage pas les mêmes matériaux, donc les univers sont différents.
K : On partage plus une sensibilité sur les couleurs. C’est plus un processus créatif qui peut parfois se rejoindre.

Cyrille, explique-nous le projet 55 ?

C : J’habite le 55, j’ai 55 ans donc je me suis fait un cadeau. 55 œuvres uniques sur papier sous un format standard 21×29,7cm que je pourrai exposer un jour ou l’autre.

Karine, tu as décidé de faire passer la lumière à travers la porcelaine ?

K : J’aime bien le côté aléatoire où tout est différent. On les travaille aussi de l’intérieur pour que ce soit accidenté. Et le projet c’est de développer aussi plus de vaisselle.

Rencontre avec Cyrille et Karine Dupont Borgnet

Et Simone ?

K : Simone c’est la 204 break pour les grandes occasions, pour aller au bord de la mer.
C : Et une galerie sur le toit pour livrer les grands formats.

Vous partagez aussi votre tablier PAïSAN ?

C : Moi j’en ai offert mais je n’en ai pas eu. J’ai la Poche PAïSAN.
K : On les a brodés pour savoir quels sont ceux qui restent à l’atelier et ceux qui restent à la maison.

Ai-je oublié de partager quelque chose sur votre travail ?

K : Dans la journée on partage plutôt des silences.
C : On bosse !
K : C’est plus mon collègue d’atelier.

Cultiver le lien en retrouvant Karine et Cyrille Dupont Borgnet
sur Instagram C: @cyrilleborgnetdupont_art ; K: @lespetitsgobelets
sur le site : lespetitsgobelets.fr