Du vrac, des lieux, des gens. Rencontre avec Jennifer Girault et Milena Knittl, cofondatrices de leur boutique zéro déchet et responsable, à Paris, Les Glaneuses. Elles ont acheté leur tablier PAïSAN en décembre quelques jours avant l’ouverture, nous les retrouvons un mois après.

Que cultivez-vous ?

On a voulu ouvrir un commerce de proximité pour cultiver le lien entre les gens. Qu’on sorte des grandes surfaces où les gens ne se parlent pas, ne se connaissent pas. On cultive le sans emballage, pour se concentrer sur le produit et tout ce qu’il y a autour n’a aucune importance.

On a envie que les gens viennent se renseigner sur le zéro déchet. Il y a des gens qui poussent la porte d’ici qui sont déjà au fait du zéro déchet mais il y a aussi des gens qui sont curieux et d’autres réfractaires.

Réfractaires à quoi ?

Pour certaines personnes c’est plus difficile, c’est revenir en arrière donc il y a une notion d’empêcheur de tourner en rond, de ne pas être dans le modernisme, alors que ce n’est pas le sujet. On essaie de déconstruire les préjugés et cela amène toujours des discussions très enrichissantes. Nous sommes très souvent dans la pédagogie.

paisan rencontre les glaneuses

Les 5 produits références ?

Les biscuits, sucrés ou salés. Ils sont artisanaux et ont un franc succès. Les granolas, céréales pour le petit déjeuner, sont fabriqués à Paris par Théo avec qui nous mettons en place le vrac. Les yaourts en vrac car nous proposons du frais. Dans la droguerie, les produits pour le ménage et pour le corps, tous en vrac. Le thé, que nous proposons avec Pierre et Le Parti du Thé à Paris qui propose ses propres compositions. Et enfin nos poires conférence qui viennent de Normandie.

Mais aussi les produits de nos producteurs bio en région angevine ou dans le sud de la France

Vous organisez également des rencontres et des ateliers ?

Oui, déjà une rencontre avec Pane Vivo, il est venu pour présenter son pain que nous vendons et dédicacer son livre. Nous attendrons l’après-covid pour organiser des ateliers.

Un objet de votre quotidien ?

Le sac à vrac et la gourde. Tout le temps avec nous.

Et le tablier PAïSAN ?

Il est toujours sur nous ! C’est une démarche vertueuse, comme pour tous nos produits. On ne pouvait pas en choisir un autre. On s’inspire les uns, les autres.

paisan rencontre les glaneuses
paisan rencontre les glaneuses

Jennifer & Milena © PAïSAN

L’origine du mot glaner ?

Cela signifiait de passer derrière le cultivateur qui a ramassé son blé et qui en a forcément laissé au sol, pour récupérer, et donc glaner, ce qui était récupérable. C’était un droit et le plus souvent exercé par les femmes, cela a perduré pendant très longtemps. Quand les paysans sont devenus propriétaires de leur terre, ce droit a été remis en question. Ensuite c’est venu dans le langage courant, aller chercher, aller fouiller, aller glaner des objets, des renseignements, le meilleur.

Aujourd’hui on glane dans les marchés, c’est devenu un geste du zéro déchet, mais c’est aussi les gens qui n’ont pas les moyens qui glanent dans les poubelles. Donc nous on est un peu tout cela. On cherche les bons produits, à travailler avec les bons producteurs, et on est zéro déchet donc on essaye d’aller au bout du produit, ne pas le jeter avant qu’il ne soit plus consommable.

Vous avez été aidées par la Mairie de Paris ?

Pour le local que nous avions visité juste avant le confinement. Ils ont choisi notre projet et le maire de l’arrondissement est venu le jour de l’inauguration.

Les premiers retours après plus d’un mois d’ouverture ?

C’est super, les gens sont très contents d’avoir ce type de commerce dans le quartier. Ils sont contents de pouvoir consommer avec moins de déchets. On a des retours très positifs sur les produits.

paisan rencontre les glaneuses

Avons-nous oublié une question ?

La finalité du projet c’est que la zéro déchet soit la normalité de la consommation. Le projet Les Glaneuses c’est le début d’un engagement que nous commençons tout juste à construire. Nous voulons être un acteur du changement.

paisan rencontre les glaneuses

Découvrez d’autres lieux et d’autres rencontres.

Cultivez le lien en retrouvant Les Glaneuses - 18, boulevard Voltaire - 75011 Parisinstagram @les_glaneuses_